LE CODE QUÉBEC, UN MIROIR QUE L'ON NE PEUT ÉVITER!

... , un dîner conférence Bell qui nous interpelle

C'est ce lundi 25 septembre 2017, de 11h30 à 13h30 qu'a eu lieu le premier dîner conférence Bell de la saison, activité de la chambre de commerce qui s'est tenue au Centre de congrès et d'expositions de Lévis, 5700, rue J.-B.-Michaud, à Lévis devant 130 membres qui voulaient bien voir comment décoder le Québécois selon un des trois auteurs du livre "Code Québec" Jacques Nantel, partant de 10 sondages, 30 leaders, 400 mots et 7 traits identitaires qu'il nous a présenté ce midi.

Jacques Nantel, professeur émérite à HEC Montréal Dans sa conférence Jacques Nantel, professeur émérite à HEC Montréal, dresse un portrait surprenant et sans complaisance de la personnalité québécoise telle qu’elle se manifeste désormais. Basée sur une approche scientifique et rigoureuse, cette conférence dévoile les sept traits identitaires qui font de nous un peuple unique et singulier. Les conséquences de cette singularité, tant pour des fins de stratégies commerciales, politique ou sociologiques, notamment en matière de création d’entreprises, sont au cœur de cette conférence.

Le code Québec, un miroir que l'on ne peut éviter, nous trace un portrait du Québécois qui se dévoile en 7 traits marquants, 3 positifs, 3 négatifs et un neutre qui forme un cercle de critères s'enchaînant régissant nos actions. Le premier qui débute le tout c'est "HEUREUX" car nous avons une fixation à être heureux ou à vouloir être heureux à tout prix et à vouloir que l'autre le soit aussi. Il cite en exemple lorsque le concert se termine la majorité se lève debout pour applaudir l'artiste, pour qu'il se sente bien et au retour à la maison on se dit que cela n'était peut être pas si bon que cela. En plus on veut étirer le plaisir et lorsque l'on se décrit on ajoute la composante bonheur pour se définir.

"CONSENSUEL" le second trait neutre qui nous définit car on est un peuple qui haït la chicane, on veut un consensus sur tout pour rester un peuple heureux et on est 14% plus consensuel que la balance du Canada. On demeure un peuple des accomodements raisonnables et des soupers de famille de plus en plus compliqué pour obtenir le consensus malgré les différences. "DÉTACHÉS" un trait plus négatif qui découle du précédent car nous ne prenons position ni pour l'un ou pour l'autre car nous n'aimons pas prendre part. Lécart est le plus grand entre l'intention et l'action et pour une québécois il est urgent d'attendre. Il effleure en même temps la question des dons de charité qui semblent moins importants chez nous. Après quoi on agit en "VICTIME" (négatif) car on a une propension à s'autovictimiser et on est 7% plus méfiant que les autres canadiens. Comme les québécois n'ont jamais été responsable de leur destin car ils ont subi la domination des britaniques puis du clergé et finalement de l'état; donc c'est toujours la faute des autres et on n'accete pas la critique externe facilement surtout lorsque cela vient de l'extérieur.

"VILLAGEOIS" n'est en rien péjoratif, il est un caractère inné car plusieurs Québec qui se définissent d'abord et avant tout par leur région avec ses forces et sa manière de s'identifier. Un bon exemple, les micro-brasseries qui poussent un peu partout, les vins et fromages régionaux. On parle comme une nation mais on agit en région avec des regroupements régionaux pour l'économie plus forte, partant de la base vers le haut. Ce qui amène le québécois à être "CRÉATIFS" d'ailleurs 25% plus créatifs, intelligent, instinctifs, ingénieux et débrouillards, réussisant à transformer une idée géniale en nouveauté car on sait penser plus loin que les côtés de la boîte. On est des patenteux qui invente des articles dûs aux besoins du moment allant du combiné téléphonique au beurre de peanut et à divers concepts comme la livraison des repas et aportez votre vin.

Ce qui nous amène à son tour à être "FIERS" et avec raison lorsque nous apparaissons dans l'oeil de l'autre, sur le radar de l'autre qui perçoit notre créativité d'une côte à l'autre. Et lorsque vous enchaînez chacun des traits la roue vire dans le bon sens et malgré tout, les 7 traits qui nous caractérisent nous font paraître parfois paradoxal pour être mieux compris et c'est notre différence qui fait notre force. Nous aurions aimé en entendre encore plus mais le temps manquait alors si on veut poursuivre notre réflexion on se doit d'acheter le livre disponible dans toute bonne librairie.

Le Code Québec On avait débuté par la minute philanthropique qui a permis à la Jonction pour elle de nous adresser quelques mots sur leur mission, leurs besoins et les activités organisées dernièrement pour permettre de ramasser des fonds nécessaires pour bien mener les choses et aider le plus de femmes et enfants possible et ce sont Sylvie Bernatchez ,coordonnatrice et Michelle Paré directrice de la Jonction pour Elles qui ont pris la parole. Donc la prochaine activité de financement aura lieu le 18 octobre 2017 à 18 h 30 au Juvénat Notre-Dame de Lévis. Ce souper sera précédé d’un coquetel de bienvenue à 17 h 30. Le public présent sera appelé à voter pour désigner le grand gagnant du concours"Chantons pour elles". Ce-dernier se méritera une bourse de 1000 $ ainsi que divers prix d’une valeur de 1000 $. Pour en savoir plus une visite sur leur site s'impose