Chambre de Commerce de LÉVIS - DÉBAT ÉLETORAL POUR LES PARTIELLES DE LÉVIS


Dans le cadre de l’élection partielle de la circonscription provinciale de Lévis qui aura lieu le 20 octobre prochain, la Chambre de commerce de Lévis a organisé le vendredi 10 octobre 2014, un événement où les candidats convoitant le poste de député ont eu l’opportunité de présenter leurs engagements pour le comté et les électeurs de Lévis et de débattre de certains enjeux qui s’est passé au Centre des congrès et d’expositions de Lévis de 11h30 à 01h30.

Les candidats présents par Ordre alphabétique:

- Parti libéral du Québec : Madame Janet Jones, conseillère municipale de Lévis
- Coalition avenir Québec : Monsieur François Paradis, ancien animateur à TVA
- Québec solidaire : Monsieur Yv Bonnier Viger, professeur-directeur du Département de médecine sociale et préventive de la Faculté de médecine de l'Université Laval
Et absent pour des raisons de santé :
- Parti québécois : Monsieur Alexandre Bégin, attaché politique auprès du député péquiste de Saint-Jean, Dave Turcotte.

Cette activité partagée en trois blocs ont abordé comme thème le transport, les finances publiques et le développement économique. Chaque candidat disposait de trois (3) minutes par thème pour donner son point de vue et faire part de ses engagements, et les autres candidats avaient chacun un droit de réplique de deux (2) minutes pour répondre aux arguments de leurs opposants.

L’animation du débat a été confiée à l’animatrice Karina Lehoux. Monsieur Jérôme Jolicoeur, président du conseil d’administration de la Chambre de commerce de Lévis et directeur général du Groupe commercial AMT agira, quant à lui, à titre de modérateur.

Après s’être présenté chacun aux membres de la CCLévis présents, ils ont abordé leurs engagements électoraux. Ils s’entendent tous pour protéger le patrimoine lévisien et en particulier la Davie mais pour Y Bonnier, c’est en passant par la formation, une école navale créant des gens de métier et stimulant le développement économique que cela se fera. Janet Jones parle de la stratégie maritime du Québec, des infrastructures, de notre chantier, du plan Nord et Sud et appuie les achats chez nous. Elle rappelle le dossier du guichet unique pour les entreprises. Pour François Paradis, il veut écouter la voix des gens rencontrés et confirme que les entrepreneurs ont encore trop de paperasserie et que l’on doit les aider au démarrage des entreprises, avoir plus de flexibilité au niveau de la réglementation, de l’Innoparc et de l’accessibilité des bateaux de croisière entre autres.

Lors de la réplique J.Jones adresse surtout des questions à F Paradis qui lui répond en demandant « Quand allez-vous faire ce que vous dites. Le Québec a perdu 23000 emplois depuis que le parti libéral est au pouvoir, combien d’emploi à Lévis? » pour mieux enchaîner avec « Est-ce que l’on croit à l’innovation car votre chef n’y croit pas et à propos du Plan St-Laurent (de la CAQ) proposant des moyens de créer de l’emploi, l’avez-vous lu? ». Mme Jones a rétorqué « Un gouvernement responsable va prendre les bonnes idées peu importe la provenance » tandis que Y Bonnier rappelle que de couper dans les services c’est appauvrir la population.

Le transport en commun, la possibilité d’un troisième lien ont été au cœur du débat. J.Jones a parlé de l’élargissement de la 20, la réfection du Pont Dominion, le prolongement de la rue St-Omer qui sont des exemples de ce qui a déjà été fait à ce sujet et qu’elle va continuer de travailler avec la Ville, qu’elle connaît les besoins des lévisiens surtout qu’elle a passé 4 ans au c.a. du comité des transport et qu’ils vont posé des gestes concrets rapidement . F.Paradis parle que l’on doit chercher la meilleure solution pour l’immédiat et à moindre coût car la Ville est en progression et cela explose de partout car les bouchons de circulation c’est récurrent et ce n’est pas d’hier.

Pour Y Bonnier améliorer les pistes cyclables, offrir la gratuité des bateaux aux piétons et cyclistes, peut aider car 92% des gens n’utilisent pas le transport en commun et que chaque autoroute amène encore d’autre congestion. Il parle de transport urbain plus efficace, d’un 3e lien.

F Paradis parle ensuite d’étude de faisabilité et pourquoi retarde t’on à la faire ? J Jones lui répond qu’elle sera à côté du Ministre pour lui en parler, qu’elle n’aura pas besoin de crier. Sur quoi F Paradis lui rétorque que le Ministre des transports l’écoutera lui aussi lorsqu’il exigera une solution même s’il n’est pas de son parti. Ils ont d’ailleurs eu quelques bons moments de duels en duo révélant leurs positions du tac-au-tac. Au sujet des finances publiques et de l’importance du déficit 0 Mme Jones réitère qu’un important virage est fermement engagé et comme la population vieillit rapidement on doit retourner à l’équilibre, une obligation et responsabilité partagée par tous les québécois; on doit agir de manière réfléchie et ordonnée.

M Paradis précise que la dette augmente continuellement de 294$ par minute; on attend toujours l’abolissement de la taxe de santé annoncée sans oublier les hausses de taxes d’Hydro auxquelles le gouvernement pourrait dire non. Il est temps de se lever et de donner un répit et de ne pas faire les coupes essentielles sur le dos des contribuables. Nous devons augmenter le pouvoir d’achat en faisant rouler l’économie.

M. Bonnier mentionne entre autres que les libéraux ont repris les idées de M.Dubé, que les plus hauts revenus ont augmenté en bénéficiant en plus d’une baisse d’impôt de 20%, que notre capacité d’agir est réduite et « La façon dont les coupures sont faites ne sont pas toujours faites de façon intelligente »; il faut être capable de répondre aux besoins.

J Jones a retorqué que les coupes seront au niveau administratif mais pas dans les services, il faut relancer l’économie et très important de faire un redressement. F Paradis dit que les étudiants s’inquiètent de ses coupures, que « vous tardez à abolir les élections scolaires qui coûtent chères », qu’il est temps de parler et d’agir. Y Bonnier parle de réforme de santé à refaire d’ici 5 ans, et « qu’il n’est pas très stratégique d’annoncer les coupures en éducation tout en donnant de l’argent aux entreprises du grand Nord dans la même semaine ».

Sur la photo: M. Jérôme Ratté, Président de la chambre de commerce de Lévis - M. Yv Bonnier Viger candidat de Québec Solidaire - Mme Janet Jones Candidate pour le Parti Libéral de Québec - M. François Paradis Candidat de la Coalition Avenir Québec et M. Jérôme Jolicoeur Président du C.A., groupe AMT et modérateur du débat

Ils ont tous remercier les gens d’être venus à leur rencontre et qu’ils ont l’intention de défendre chacun à leur façon les intérêts des lévisiens. Rappelons que les électeurs de Lévis pourront faire leur choix le 20 octobre prochain afin d'élire le successeur du député démissionnaire Christian Dubé. L'ancien porte-parole de la Coalition avenir Québec a annoncé son départ de la vie politique en août dernier, après avoir accepté un emploi de vice-président à la Caisse de dépôt et placement du Québec…donc à vous de choisir.

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec