Le Ballet national d’Ukraine présente Cendrillon au Grand Théâtre de Québec!

Le 28 avril 2018 en après-midi, la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec était remplie de petites princesses paradant vêtues de leurs belles robes et crinolines et on sentait leur excitation augmenter plus le temps passait, à l’idée de voir « Cendrillon » par le Ballet national d’Ukraine présenté par Lise Watier, Les Grands Ballets de Montréal et 3 Mousquetaires.

Le Ballet national d’UkraineOmbrage Encore une fois, on est à même de voir la versatilité de la scène du Grand Théâtre, car grâce aux différentes toiles qui montent et descendent, on assiste à un défilé de tableaux nous amenant dans la campagne ou au palais royal en un rien de temps. Il était une fois… Cendrillon. Dans cette interprétation du conte de Charles Perrault, une jeune fille victime d’une famille oppressante et injuste rêve d’échapper à son quotidien sordide, jusqu’au jour où sa bonté se voit récompensée.

Le Ballet national d’UkraineOmbrage Le Ballet national d’Ukraine nous offre une somptueuse production pour tous dans la pure tradition du ballet classique et nous transporte dans l’univers merveilleux de ce conte de fées qui a bercé notre enfance. Emblématique du répertoire classique, ce ballet en trois actes, sur l’envoûtante musique de Prokofiev, garde tout son pouvoir d’enchantement.

Il fait merveille avec ses décors et costumes opulents, ses jeux de lumière scintillants et son dénouement heureux… sans oublier ses brillants solistes et son superbe corps de ballet. Un régal pour les yeux et le cœur, du bonbon pour les petits . Les passages avec la fée marraine ont été toujours très appréciés par la douceur s’en dégageant et l’espoir qu’elle apportait lorsqu’elle entourait la peine de Cendrillon ou qu’elle aidait le prince à retrouver la belle.

Le Ballet national d’UkraineOmbrage Plusieurs morceaux de groupe dont la chorégraphie faisait sourire et dont les costumes colorés nous ont offerts des danses tourbillonnantes en un amalgame soyeux et printanier; par bout on dirait un bal des fleurs. La musique de Prokofiev est douce, riche et le ballet est un médium parfait pour ce conte toujours aussi populaire qui nous montre de beaux duos et des numéros de groupe éblouissants.