AUTOPSIE D'UN CRIME IMPARFAIT de Jacques Côté - Quarante ans plus tard, le mystère subsiste !

Lorsque l'on débute la lecture de ce docu-polar, on est happé par l'histoire qui nous rattrape dans le chapitre 1 - Soir d'automne à la pleine lune, que l'on soit au courant de ce crime ou non, on est interpellé par la narration descriptive de ce qui s'est passé dans la nuit du 22 octobre 1980, au 540 de la rue de la Tourelle à Québec, où une jeune comédienne est assassinée. Quarante ans plus tard, le mystère subsiste : l’homme qui s’est accusé de ce crime abject était-il le véritable coupable ?

Ce polar ultra documenté revisite l’une des causes judiciaires les plus longues et les plus controversées de l’époque. Grâce aux confidences du lieutenant Jacques Simoneau, aux témoignages d’acteurs de premier plan du drame, mais aussi à la volumineuse preuve de milliers de pages citée aux deux procès, l’auteur reconstitue l’ultime soirée que France Lachapelle a passée avec son ami le metteur en scène Robert Lepage, le dernier à l’avoir vue vivante.

Suspecté à tort pendant des mois et soumis au test du polygraphe, celui-ci a été profondément bouleversé par l’expérience. Quatre décennies plus tard, il a bien voulu se confier sur cette triste affaire. Des avocats et des procureurs chevronnés, un pyromane voyeur qui sème la terreur, des questions encore sans réponse aujourd’hui : tous les ingrédients sont réunis pour priver le lecteur de précieuses heures de sommeil. Et pour évoquer le souvenir d’une jeune femme en droit d’attendre bien davantage de la vie.

Au fil et à mesure que les chapitres déboulent, on a hâte de voir ce qui se passe et qui nous présente le portrait d'un enquêteur de la nuit, son questionnement et suivi par rapport à ce qui s'est passé; le bouleversement d'une communauté artistique unie qui connaissait France et mesurait l'horreur d'un tel meurtre. On voit le courage et l'audace d'une de ses amies comédienne qui a le front de questionner le suspect Gagnon et toutes les questions qui s'en suivent. On parle également de l'enquête du coroner, l'enquête préliminaire et on enfile le premier procès pour se rendre compte qu'il y en a eu un deuxième, troisième et tout au long comment réagi Christian Gagnon.

Ce meurtre crapuleux était à l’origine d’une véritable psychose dans la ville de Québec et a inspiré de nombreux artistes, dont Yves Simoneau (Les yeux rouges) et, bien sûr, Robert Lepage (Le polygraphe). On a accès également à des témoignages des acteurs de premier plan de l’enquête ce qui en donne un récit rédigé à la manière d’un docu-polar qui porte sur des événements réels qui ont mené à un cafouillage judiciaire, comme on peut le voir dans les séries de true crime en vogue sur Netflix et compagnie.

Vous resterez avec toute cette histoire dans la tête un bon moment à vous posez des questions également sur le quoi, le comment, le pourquoi et sur ce qui est arrivé à celui qui a été accusé à tort ou à raison et chacun tirera ses conclusions à savoir si pour vous les preuves étaient sans équivoque ou si vous aviez un petit doute quand à toutes ces preuves. L'esprit étant très complexe tout comme peut être un humain qui peut jouer la comédie ou la tragédie selon ses pensées.

JACQUES CÔTÉ manie la plume noire comme pas un. Plusieurs de ses ouvrages, la plupart des romans policiers, ont été récompensés : prix Arthur-Ellis (2003, 2009 et 2011), Grand Prix La Presse de la biographie et prix Saint-Pacôme du roman policier 2006. Ses derniers romans ont été publiés en France chez Babel Noir / Actes Sud.

Éditions de l'Homme - Autopsie d'un crime imparfait - Jacques Cöté - 248 pages - Parution le 28 octobre 2020 - 27,95 $ - ISBN : 978-2-7619-5511-9

Salon Livre de Québec
Collège de Lévis