AMOUR-HUMOUR 19e spectacle bénéfice pour aider les aînés!

Amour & Humour Ombrage Depuis 19 ans, ce spectacle bénéfice réunit près de 850 invités du milieu des affaires et du réseau de la santé en associant une portion musicale amourle et une seconde de rire par le biais d'artistes reconnus. La Fondation était heureuse d'accueillir Liana Bureau pour la portion Amour de l'événement ainsi que Peter MacLeod pour la portion Humour. Cette année cela a eu lieu au Capitole de Québec, le mercredi 5 février 2020 devant une assistance record.

Cet événement en hommage aux projets réalisés et soutenus par la Fondation afin d'améliorer la qualité de vie des aînés, et ce, grâce à la générosité du public, par une participation à leurs activités et vos dons. Plusieurs auront donc fait un don ne pouvant se présenter sur place tandis que la majorité ont profité de l'option repas-spectacle dès 17h30 pour déguster les bons plats offerts par le Capitole. L'option spectacle seulement a eu aussi son lot de preneurs qui avaient le goût d'aider les aînés tout en riant des travers de la vie. La portion Amour a été comblée par les chansons de Liana Bureau qui était heureuse de divertir les invités pendant leur repas.

Sous les coprésidences d'honneur de Monsieur Denis Laforest, directeur général Caisse Desjardins de Québec et Dr Jean-Pierre Després, directeur scientifique du Centre de recherche sur les soins et les services de première ligne – Université Laval la soirée a été tout un succès. Après le tirage de super cadeaux de rafle, les divers intervenants ont pris la parole pour rappeler la mission de FAIS, soit: Contribuer à l'amélioration de la santé et de la qualité de vie des aînés vulnérables vivant à domicile ou en centre d'hébergement; Favoriser l'inclusion sociale des aînés et des nouveaux arrivants (réfugiés et immigrants) par des projets d'innovation sociale suscitant notamment l'engagement social et le bénévolat; et Participer au financement de projets de recherche en lien avec les aînés et les nouveaux arrivants vulnérables.

Remise du Cheque Ombrage Le tout était animé par Pierre Gingras qui a même prêté sa voix à la présidente du CA Maître Véronique Briand (qui ne pouvant parler lui a remis son texte) qui voulait remercier les gens impliqués dans cette histoire de coeur qui répondent aux besoins non comblés des aînés augmentant leur qualité de vie. Les deux co-présidents ont enchaîné nous parlant des programmes aidant les aînés à vivre chez soi et des recherches en cours ainsi que des alliances qui aideront à faire avancer la cause. Le protocolaire se terminant pas la ministre déléguée au développement économique, Marie-Ève Proulx félicitant les gens pour un travail bien fait et soulignant leur intérêt et l'importance accordée au maintien des aînés à domicile. Résultat de la soirée, nouveau record avec un montant cumulé de 100 000$ .

Ensuite c'est au tour de Peter MacLeod de venir sur scène pour la portion Humour de la soirée et il nous présente une portion de son spectacle "Libre" en débutant par un souvenir de jeunesse lorsqu'il jouait au hockey au Lac Drolet avec ses amis, au temps où tu jouais dehors et que tu te rendais sur place en patins qui faisaient du feu sur l'asphalte en se rendant sur la glace toute une différence avec aujourd'hui, nous racontant une aventure de son ami Le Poux, le goaler, qui était gelé sur la barre de son but. Il nous dit qu'il y a trop de loi et règlements dans la vie , qu'on ne se sent plus libre et on se sent coupable même si on n'a rien à se reprocher lorsqu'on voit la police. Les changements de société avec un système presque matriacal, car les hommes ont bien changé au fils des ans passant de macho à homme rose puis metro sexuel et lumber sexuel, soit avec une chemise à carreaux, une grosse barbe mais pas capable de partir une chainsaw.

Il parle des groupes de pression qui veulent d'autres loi comme celle de l'abolition de l'alcool dans les bateaux – qui a un sens trop large car pour les pontons on s'entend que ce n'est pas vraiment nécessaire tandis que si tu conduis un paquebot, c'est plus important. Pour être vraiment libre, il demande aux gens de fermer leur téléphone car la société est accrochée à ce module qui semble gérer la vie de plusieurs, qui ne peuvent manger sans prendre une photo de leur spaghetti, ou au cas où la gardienne appellerait (si elle est bonne pas besoin de téléphone) et autres excuses possibles pour en faire une nécessité. Mère Thérésa et Neil Armstrong n'avaient pas besoin de poster ou d'avoir des milliers de like pour vivre. On voit de plus en plus d'imbécillités sur les réseaux sociaux et des pas intelligents pour aimer le tout. Cela donne l'impression que l'on régresse alors pourquoi pas revenir à la télé 15 po noir et blanc, si on préfère écrire que de se parler ?

Peter Mac Leod Ombrage Il touche à plusieurs sujets dont les émoticônes pour répondre aux messages envoyés et qui te posent des questions quant à l'interprétation. A-t-on toujours besoin de stimulation, partout tandis que d'autres personnes dans le monde se contentent de si peu pour avoir un sourire et qu'ils seraient déboussolés de voir sur le net (si ils pouvaient avoir accès) comment ici au Québec et dans le monde on utilise l'eau potable surtout au Zimbabwe qui marche 5 milles pour un verre d'eau qui n'est pas passé au Brita. Les écoles, les allergies, les thermopompes, l'électricité sont aussi du programme tout comme les tâches ménagères et la fameuse liste que les femmes ont toujours sous la main incluant comment se débarrasser de la marmotte qui creuse sous le cabanon. Sans oublier les mensonges, débutant par la première peine d'amour, l'importance de l'algèbre, l'hygiène dentaire, les vendeurs de chars, les végétariens à temps partiel et les films de filles qui fait sécher le cerveau et donnent de fausses idées sur les vrais mâles.Tous les sujets ont fait réagir le public qui s'est bien amusé et était heureux d'avoir pu aider en même temps à combler certains besoins pour nos aînés.