L’Atelier occupationnel Rive-Sud agrandira ses locaux!

Grâce notamment à une subvention annoncée par Mme la ministre Dominique Vien

L’Atelier occupationnel Rive-Sud annonce aujourd’hui qu’elle agrandit le nouvel édifice dont il s’est porté acquéreur l’an dernier, grâce notamment à une subvention annoncée par la même occasion par Mme la ministre Vien, ministre responsable du Travail et également de la région de la Chaudière-Appalaches. L’aide financière annoncée se répartit de la façon suivante : 202 868 $ du Fonds conjoncturel de développement (FCD) et 184 340 $ du Programme d’immobilisation en entrepreneuriat collectif (PIEC).

Atelier occupationnel Rive-Sud - Mme la ministre Vien L’Atelier occupationnel Rive-Sud est un organisme à but non lucratif qui favorise l’intégration sociale de personnes vivant avec un handicap intellectuel ou physique, en leur offrant un milieu de travail adapté à leurs forces et difficultés. Pour ce faire, il offre entre autres aux entreprises des services de sous-traitance sur mesure, comme la préparation postale, la mise en boîte, l’assemblage, etc. Sans l’Atelier, plusieurs de ses bénéficiaires se retrouveraient autrement sans activité à la fin de leur parcours scolaire, à 21 ans, et ne pourraient participer au développement de leur communauté.

Atelier occupationnel Rive-Sud - M. Gilles Lehouillier, Maire de Lévis L’Atelier a fait l’acquisition l’an dernier de l’édifice du 4275 boulevard Guillaume-Couture à Lévis, puisque ses anciens locaux étaient devenus trop exigus et l’empêchaient d’augmenter ses services et de répondre aux besoins du milieu. Il avait porté son choix sur cet édifice, notamment pour son potentiel d’agrandissement.

Atelier occupationnel Rive-Sud - M. Jacques Tanguay Fondation Maurice Tanguay « C’est une autre excellente nouvelle pour l’Atelier » a déclaré M. Thomas Potvin, président de l’Atelier occupationnel. « Grâce à la subvention que nous recevons aujourd’hui, ainsi qu’aux autres appuis financiers dont nous bénéficions depuis le début de notre campagne de financement, nous pourrons agrandir nos locaux actuels pour éventuellement doubler le nombre de personnes desservies par l’Atelier. Nous pourrons également y aménager un ascenseur pour permettre aux personnes en fauteuil roulant d’avoir accès à tout l’édifice. Au nom de nos bénéficiaires, je tiens à remercier sincèrement Mme la ministre Dominique Vien, M. le Maire Gilles Lehouillier ainsi que nos grands donateurs, spécialement MM. Maurice et Jacques Tanguay, ainsi que Desjardins, pour leur grande générosité » d’ajouter M. Potvin.

Atelier occupationnel Rive-Sud « À Lévis, notre souhait est que chaque personne soit considérée comme un citoyen à part entière et l’Atelier occupationnel remplit cette mission avec beaucoup de cœur et de passion. La Ville de Lévis est donc très heureuse de voir cet engagement majeur du Gouvernement du Québec, qui contribuera à l’amélioration des locaux de l’Atelier occupationnel Rive-Sud. Ce montant s’ajoute aux 150 000 $ offerts par la Ville de Lévis dans le but de favoriser l’expansion de ces nouveaux locaux ainsi que leur accessibilité », a déclaré le maire de Lévis et président d’honneur de la campagne de financement de l’organisation, M. Gilles Lehouillier.

L’Atelier occupationnel Rive-Sud agrandira ses locaux Les nouveaux locaux
L’Atelier s’est porté acquéreur en février 2016 d’un édifice sis au 4275, boulevard GuillaumeCouture, ce qui lui a permis de pratiquement doubler la superficie de ses espaces de travail, des bureaux et des aires de repos pour la porter à quelque 720 mètres carrés. Des travaux d’aménagement et de mise aux normes s’y sont déroulés avant le déménagement de l’Atelier, au printemps de la même année.

Les travaux d’agrandissement de l’édifice pour porter la superficie à quelques 1 000 à 1200 mètres carrés commenceront au cours des prochaines semaines et devraient se terminer cet automne.

Avec ses nouveaux locaux mieux adaptés, l’Atelier souhaite desservir deux fois plus de personnes, dont une trentaine de plus par jour. Sa capacité accrue de réaliser des contrats de sous-traitance pour les entreprises de la région permettra également d’intégrer sur le marché du travail un plus grand nombre de personnes présentant une déficience intellectuelle ou physique.

En outre, ces locaux seront à la disposition d’autres organismes communautaires, lorsqu’ils ne seront pas utilisés par l’Atelier.